Here We Go !

« Les enfants des ténèbres et les anges de la rue ; t'apprendront tout ce que tu n'as jamais su »
 
Radio

Partagez | 
 

 RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Compte PNJ
Messages : 93
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 99
Localisation : ...


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]   Lun 5 Juin - 23:59









Mirror mirror on the wall

Feat. Porcelaine & Flambeur






D'un coup de pied, Porcelaine envoya voler un sale morceau d'immeuble, qui s'écrasa contre le sol avec fracas et résonna dans la ruelle. Pffeuh ! D'abord ils étaient restés dans une prison miteuse, avec des vêtements laids à en devenir aveugle, et maintenant qu'on était libre, il fallait obligatoirement traîner avec les autres, ces espèces de chiens PUANTS ET RÉPUGNANTS ! Tss, être une étoile chez ces crétins des Blood Red Dogs, c'était définitivement affreux, A-FF-REUX !

Du coup, après avoir brisé pour la deuxième fois la main trop baladeuse d'un des sales types du gang, elle avait décidée d'aller faire un tour, chercher de nouveaux fringues, des petits bijoux, du maquillage... Quoi ? C'est pas parce que la femelle alpha de la meute était un laideron qu'il fallait que elle, elle ne soit pas présentable ! Et pensant cela, la jeune femme s'était éloignée du groupe, déambulant dans les rues désertes, brisant une vitre ou deux au passage, chantonnant tranquillement comme si de rien n'était. Oh, plusieurs fois, elle avait entendu du bruit dans les immeubles alentours, mais personne n'était intervenu pour l'empêcher de progresser et de se diriger vers la frontière du quartier - frontières surveillées par les forces de Police.

La la la... Hey, c'était pas un magasin de mode ça ?! Et aucun crétin en vue, parfait !
A peine à une rue des barrages de Police, Porcelaine entrait tranquillement dans la boutique qu'elle avait repérée, aux rayons encore plein de maquillages et de vêtements.
Posant sa batte de baseball contre un des miroirs au fond du magasin, l'ancienne mannequin entreprit d'essayer divers chapeaux et bijoux, avant de se refaire une beauté, défroissant sa jupe déchirée par endroits, se remontant la poitrine, resserrant ses couettes... Superbe. Elle était tout simplement superbe !

Un peu de rouge à lèvres, de fard à paupières, un peu de fond de teint, beaucoup de talent, un soupçon de perfection... Comment ça, trop maquillée !?! Trop occupée à se pomponner, elle l'ancienne étoile roulée dans la poussière, elle n'entendait pas les pas qui s'approchait derrière elle, ni même ne quittait son propre reflet des yeux, sans voir celui qui derrière elle venait d'entrer dans l'échoppe...

- Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus jolie de toutes !



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


[[ C'est un peu court, tu m'excuseras, mais l'important est de terminer le rptest et surtout, de t'évaluer toi ! Si tu as des questions, n'hésite pas à me MP sur le compte de GH0ST ]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://here-we-go.forumrpg.org
avatar
Blood Red Dogs
Beta
Messages : 17
Date d'inscription : 05/06/2017


Carte d'Identité
Véritable nom :: Lukas Sutherland
Age : : 23 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]   Mar 6 Juin - 1:28


Mirror Mirror on the wall
[Pv Porcelaine]



Cela fait plusieurs mois que l’avion s’est crashé et que Kraven a formé la meute, mais j’ai parfois l’impression que ça n’a absolument rien changé. La plupart d’entre nous reste des chiens fous qui détruiraient toute la ville si jamais les forces de l’ordre ne les abattaient pas à vue, après je ne vais pas m’en plaindre, ça fonctionne un peu comme une sélection naturelle, ceux qui n’arrivent pas à atteindre les attentes de la meute ou bien sont trop cons peuvent bien crever, ça fait des bouches en moins à nourrir.

C’était là les pensées qui me traversaient l’esprit alors que j’étais assis sur un tas de ruines à observer certains de nos hommes. Enfin plus précisément une altercation entre Porcelaine et un des ses nombreux admirateurs qui ne semblait pas comprendre ce que « non » signifiait. Tant pis pour lui, la jeune femme venait de lui briser la main avant de partir comme une furie à l’écart du groupe. C’était assez dangereux puisque la direction dans laquelle elle se dirigeait était celle des barrages de police et si jamais un assaut était donné, je ne donnais pas cher pour sa peau. Allez savoir pourquoi j’ai décidé de la suivre : peut-être parce qu’elle était plus agréable à l’œil ou bien peut-être parce qu’il y avait toujours l’action là où elle allait.

Ma filature démarrait, j’avais décidé de la suivre sans qu’elle me voit pour autant, vu l’état dans lequel elle se trouvait, je n’avais pas forcément envie de rencontrer sa batte. C’était bien le seul coté pratique du champ de ruines dans lequel nous vivions, beaucoup de gravas qui permettaient de progresser sans pour autant être visible. De son coté, Porcelaine semblait passer ses nerfs sur tout ce qu’elle croisait et chantonnait de manière insouciante. Un bâtiment qui semblait encore en bon état avait attiré l’attention de la belle et elle ne tarda pas à s’y engouffrer.

- Évidement, seul un magasin de mode pourrait l’intéresser… Le soucis, c’est que les barrage sont pas loin.

Je descendais prudemment du tas de gravas où j’étais pour moi aussi rejoindre l’antre du glamour. Le seul soucis de Porcelaine, c’était qu’elle ne faisait pas attention à ce qui l’entourait une fois qu’elle se pomponnait. J’aurais pu l’attaquer 20 fois qu’elle n’aurait même pas jeté un regard dans ma direction. Je ne vais pas vous mentir, c’était assez amusant de la voir faire, son petit rituel semblait avoir été répeté un nombre incalculable de fois. Elle finit alors par ouvrir la bouche, mais ses paroles n’étaient adressées qu’au miroir dans lequel elle s’observait, la traditionnelle demande du « Suis-je la plus belle ? ». Un sourire se dessinait au coin de mes lèvres alors que je m’adossais à l’un des murs en croisant les bras.

- C’est évidemment toi la plus belle, mais dis-moi plutôt…

Je portais désormais mon intérêt sur les quelques cosmétiques présents sur l’étagère juste à coté de moi.

- Que fait une si jolie fleur aussi loin des mauvaises herbes ? Ce serait dommage que quelqu’un vienne te cueillir… Et crois moi, ça m’ennuierait beaucoup.

© Codage by Wolf

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte PNJ
Messages : 93
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 99
Localisation : ...


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: #990033   Mer 7 Juin - 14:15









Mirror mirror on the wall

Feat. Porcelaine & Flambeur








- C’est évidemment toi la plus belle, mais dis-moi plutôt…

La voix derrière son dos fit sursauter la jeune femme qui fit tomber le maquillage qu'elle utilisait. Encore un emmerdeur ?! Vive, sa main s'empara de la batte de baseball qui attendait à sa gauche, et Porcelaine se retourna brusquement, menaçante.

- Ah non je vous préviens, si c'est encore pour - Oh, ce n'est que toi !

Et disant cela, Porcelaine reposa sa batte de baseball, gratifiant le second d'un sourire et d'une petite moue satisfaite et flattée ; puis, ramassant les morceaux et le matériel qu'elle avait fait tomber sur le coup de la surprise, la criminelle recommença à se maquiller.

- C'est vrai, c'est moi la plus belle et la plus merveilleuse.

Et c'était pas cette sale Ashe qui pourrait la dépasser ! Comment Kraven pouvait-il lui trouver quoi que ce soit ? Tss ! Il devait vraiment avoir des goûts pourris.
Flambeur ? Oh ! Il était plutôt sympa lui, c'est vrai... Enfin, c'était pas dur d'être plus sympa que les autres membres de cette meute de chiens fous ! Et puis, il avait raison, c'était elle, la plus belle.
Moins bourrin que leurs congénères, Flambeur avait à l'instant l'immense privilège d'être autorisé à faire partie de son public.

- Que fait une si jolie fleur aussi loin des mauvaises herbes ? Ce serait dommage que quelqu’un vienne te cueillir… Et crois moi, ça m’ennuierait beaucoup.

Porcelaine n'entendit pas tout de suite ce que disait le Beta de la meute. Occupée à parfaire un trait d'eyeliner, elle venait de se rater et pestait désormais de toutes ses forces contre une morte depuis des années. Elle rectifia le tir, et son égo malade se trouva à nouveau parfaite ; alors seulement, la jeune femme se retourna vers le Beta, une main posée sur la hanche, pose travaillée depuis l'enfance et vestige d'une époque glorieuse pour la poupée de Porcelaine.

- Hmm ? Bah, je n'allais pas rester là-bas, ils sont aussi disgracieux qu'ils sont énervants. Et puis, je m'ennuyais moi !

La criminelle arbora un air de petite fille boudeuse, faisant les yeux doux pour qu'on lui pardonne.

- Eh puis, qui viendrait ici, hein ? Les flics sont trop flippé pour s'approcher !

La menace des forces de l'ordre avait beau être réelle, la Blood Red Dog n'arrivait pas à la prendre au sérieux. Ils se repliaient comme des lâches, tombaient dans leurs pièges, ou cherchaient les civils qui avaient été trop idiots pour rester ! ... Booon, d'accord, il était plusieurs fois arrivé que les gars en uniforme parviennent à abattre ou à choper un des leurs, mais ! S'approchant d'une étagère un peu plus loin dans le magasin, Porcelaine se saisit d'un petit sac à main blanc qu'elle essaya sans tarder.

- En plus je sais me défendre toute seule. Tu trouves que ça me va bieeen ?

Flambeur avait eu le malheur de se prendre à son jeu, alors, elle continuait ! Mais bon, s'il voulait parler franchement, ce serait tout sauf amusant... C'est vrai quoi, ce n'est pas comme s'il allait leur arriver quelque chose, là, tout de suite, dans un quartier quasiment désert avec un avion écrasé au milieu ! Quel empêcheur de tourner en rond celui-là... Enfin, au moins, il était plutôt sympa, et pas trop laid.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://here-we-go.forumrpg.org
avatar
Blood Red Dogs
Beta
Messages : 17
Date d'inscription : 05/06/2017


Carte d'Identité
Véritable nom :: Lukas Sutherland
Age : : 23 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]   Ven 9 Juin - 16:08


Mirror Mirror on the wall
[Pv Porcelaine]



Ma voix avait surpris l’ancienne modèle qui avait saisi immédiatement sa batte de baseball, j’étais assez heureux qu’elle m’ait reconnu avant de passer à l’attaque. Je savais de quoi elle était capable et je n’avais pas forcément envie que Blitzkrieg se foute de moi si j’avais finis blessé par Porcelaine. J’étais assez content d’être un des rares membres que Porcelaine ne chargeait pas à vue, de plus mon compliment par rapport à sa beauté semblait m’avoir mis dans ses bonnes grâces puisqu’elle me gratifia d’un sourire qu’elle avait dû travailler pendant ses années sur le podium. Elle retourna à son maquillage en confirmant une fois de plus qu’elle était la plus belle et la plus merveilleuse. Je ne pouvais pas vraiment la contredire si on l’opposait à Ashe, cette dernière n’était pas hideuse pour autant, elle avait un petit quelque chose qui faisait d’elle une femme forte avec le charme d’une meneuse. Mais à coté de ça on avait Porcelaine, une beauté fatale qui avait, faisait et ferait toujours tourner la tête sur son passage.

Après quelques instants, elle finit par se retourner vers moi en prenant une pose élaborée digne des couvertures de magasines pour enfin répondre à ma question. Elle jouait de son physique c’était sûr, après tout elle venait d’un monde pavé d’or et d’argent où son joli minois lui avait ouvert bien des portes, mais sa moue boudeuse semblait tout autant reflétait son véritable état d’esprit. Je savais qu’elle n’aimait pas vraiment la compagnie des autres qu’elle trouvait disgracieux et laid et qui passaient leur temps à avoir des répliques graveleuses au sujet de la jeune femme ou plus généralement des femmes, et je me voyais un peu flatté qu’elle ne me mette pas dans la même case. Cependant, elle avait tout de même tord sur un point, la police n’était pas trop « flippé » pour reprendre son expression, elle attendait juste le moment opportun pour tomber sur ceux qui étaient isolés et proches de leurs barrages. Mais je ne préférais pas évoqué l’idée qu’on finisse encerclés et criblés de balles. J’observais Porcelaine mais je tachais de toujours jeter un coup d’œil vers la sortie du magasin lorsque je percevais un bruit suspect. De son coté, la jeune femme essaya un petit sac à main blanc en me demandant s’il lui allait bien tout en argumentant qu’elle savait se défendre.

- Je trouve qu’il te va très bien, en même dis-moi qu’est-ce qui ne t’irait pas. Et oui je sais que tu sais très bien te battre, c’est pas ça que je remets en question. Bon, si tu veux tout savoir, je t’ai suivi parce que les autres m’ennuyaient et que tu étais la seule digne d’intérêt parmi eux.

Entre flatteries et vérités, je ne savais pas comment dire à Porcelaine que j’avais surtout eu peur qu’elle fasse une très mauvaise rencontre où qu’un groupe entier de la meute décide de se venger de ses continuels rejets. Je songeais un instant en laissant mon regard plongé dans celui de Porcelaine pour qu’une idée vienne finalement me frapper.

- Te voir comme ça me rappelle tes défilés… Et je viens de penser à quelque chose qui pourrait être intéressant… Je pourrais agir comme ton garde du corps aujourd’hui, non pas que tu en ai besoin… Mais ça te permettrait de ne plus avoir à t’abaisser à répondre à ces êtres ceux qui ne méritent pas de t’approcher… Et ensuite, ça serait une bonne excuse à un de tes fans pour passer du temps avec toi.

Là, j’avais fais un peu fort mais on ne pouvait pas non plus dire qu’il s’agissait d’un mensonge venu de nul part puisque l’une de mes sœurs avait été fans de Porcelaine à l’époque et qu’elle n’aurait sûrement pas voulu que je laisse son idole seule.

- Après, ce n’est qu’un proposition, je te force à rien.

© Codage by Wolf

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte PNJ
Messages : 93
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 99
Localisation : ...


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: #990033   Lun 12 Juin - 21:30









Mirror mirror on the wall

Feat. Porcelaine & Flambeur








- Je trouve qu’il te va très bien, en même dis-moi qu’est-ce qui ne t’irait pas. Et oui je sais que tu sais très bien te battre, c’est pas ça que je remets en question. Bon, si tu veux tout savoir, je t’ai suivi parce que les autres m’ennuyaient et que tu étais la seule digne d’intérêt parmi eux.

Il parlait trop, c'était presque ennuyant à entendre, alors à écouter ! Le laissant parler alors qu'elle fouinait ici et là, profitant du magasin abandonné comme s'il eut été ouvert et parfaitement fonctionnel, Porcelaine finit par retourner son attention sur le Beta de la meute en entendant le compliment. La seule digne d'intérêt parmi eux ! Bien, enfin quelqu'un qui l'avait compris ! Elle ne le gratifia pas d'une réponse, mais sa petite moue satisfaite parla pour elle.

La criminelle s'était finalement tournée vers lui, pour s'assurer que c'était bien elle qu'il regardait et pas un simple mannequin en plastique ou une affiche, et ses beaux yeux bleus trop cernés de maquillage avait rencontré ceux, vert, du dénommé Flambeur. Hm, c'était peut-être bien ses yeux qui sauvaient le reste ! Bon, niveau vêtements, on pouvait faire mieux, mais il s'était rattrapé avec du noir - et c'est bien connu, le noir, ça va avec tout...

- Te voir comme ça me rappelle tes défilés… Et je viens de penser à quelque chose qui pourrait être intéressant…

Pardon ? Tes défilés ?! Les avait-il vu ?! La curiosité de Porcelaine fut piquée au vif et emporta dans son enthousiasme l'attention. On la connaissait, reconnaissait et appréciait à sa juste valeur, c'était décidément de mieux en mieux, et il n'avait pas fini de parler !

- Tu as vu mes défilés ?! Dans son excitation, sa voix se perdit dans les aigus ; Eh bien, à quoi as-tu donc pensé !

- Je pourrais agir comme ton garde du corps aujourd’hui, non pas que tu en ai besoin… Mais ça te permettrait de ne plus avoir à t’abaisser à répondre à ces êtres ceux qui ne méritent pas de t’approcher… Et ensuite, ça serait une bonne excuse à un de tes fans pour passer du temps avec toi. Après, ce n’est qu’un proposition, je te force à rien.

Le dévisageant, les bras croisés, la criminelle réfléchit. Bien sûr qu'elle pouvait se débrouiller seule, pour qui la prenait-elle enfin ! Mais elle se devait d'être plus maligne que ça, plus maligne que lui.
Le monde de la mode était un monde de requins. Il fallait savoir se jeter sur sa proie, s'emparer des meilleurs morceaux avant les autres, en tirant le maximum, et quand la carcasse était finie alors on la laissait derrière pour une meilleure. Se servir des gens était une des bases du milieu, et à ce jeu Porcelaine était indéniablement douée. Avoir un Beta à sa botte, même pour une journée, c'était comme passer devant la caméra avec un petit chien de luxe... En l’occurrence, un petit chien de luxe haut-placé et fort utile. S'il l'ennuyait, elle pourrait toujours le jeter...

Et puis, il ne lui disait que des vérités !

La mannequin fit quelques pas, les bras croisés, un doigt posé sur la joue et faisant mine de réfléchir et d'hésiter. Elle s'arrêta, observant les bottines posées sur un meuble sans réellement y porter grand intérêt - trop laides ! - puis le bruit des siennes, claquant sur le sol carrelé à chacun de ses pas, recommença alors qu'elle faisait demi-tour. Eh bien, la journée n'était pas complètement gâchée !

S'arrêtant devant le Flambeur, une main outrageusement posée sur la hanche, Porcelaine lui sourit ; sa main droite toujours serrée sur sa batte de baseball, discret et effacé mais pourtant présent signe d'avertissement.
Tout chez elle était beaucoup trop travaillé, se voulant naturel mais simplement pensé et réfléchit à l'avance. L'obsession de Porcelaine la dévorait jusqu'à la moelle.

- J'accepte, petit fan, de te tolérer à mes côtés pour cette journée... Mais c'est bien car tu n'es pas trop laid !

Et disant cela elle poussa le vice un peu trop loin : sa main se détacha de sa hanche pour venir se tendre devant elle, attendant patiemment que son garde du corps journalier y déposa un baiser ; il jouait le jeu, et elle n'allait guère s'en priver.

Il jouait au jeu de Porcelaine, mais personne ne s'y était jamais autant laissé prendre qu'elle-même... Du moins, pas au point de ne pas prêter attention au bruit qui se faisait entendre dehors, dans la rue qu'ils avaient empruntés, et qui semblait doucement mais sûrement s'approcher.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://here-we-go.forumrpg.org
avatar
Blood Red Dogs
Beta
Messages : 17
Date d'inscription : 05/06/2017


Carte d'Identité
Véritable nom :: Lukas Sutherland
Age : : 23 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]   Mar 13 Juin - 1:14


Mirror Mirror on the wall
[Pv Porcelaine]



Tout cela commençait à légèrement m’ennuyer, je parlais à Porcelaine mais elle ne semblait me répondre que lorsque je la flattais. J’avais même l’impression d’être le seul à parler dans notre discussion, elle devait avoir l’impression que j’étais un moulin à parole mais moi, j’étais comme face à un mur. Puis le fait de parler de ses défilés venait de piquer son intérêt : c’était tout à fait ce à quoi je pensais, elle ne répondait vraiment que lorsque que le sujet portait sur elle. Mais le sujet des défilés semblait vraiment avoir piqué sa curiosité puisque sa voix était montée dans les aigus, ça la surprenait tellement que ça que j’ai pu aller à l’un de ses défilés ? Ou bien, c’était juste parce que ça lui rappelait la vie qu’elle avait avant ? Peu importait la vraie raison, son visage s’était illuminé et elle me demandait si j’avais vu l’un de ses défilés. Je soupirais légèrement avant de répondre.

- Oui, j’avais dû y accompagner mes petites sœurs, c’est comme ça que je t’ai découverte. Je t’avais trouvée très belle malgré le fait que tu soit trop maquillée à mon goût…

En y repensant, sans mes sœurs, je n’aurais jamais su qui était Porcelaine avant la prison et je ne saurais donc pas sur quel pied danser avec elle. Elle avait été déchue de son monde d’or en s’adonnant au cannibalisme sur l’une de ses rivales, ce qui montrer facilement qu’elle n’aimait être mise de coté. C’est en sachant cela que j’avais essayé de l’approcher en ayant le compliment facile sans pour autant me montrer trop inquisiteur, mais ça n’avait mené à rien, elle jouait toujours la princesse hors d’atteintes. Ça pouvait avoir son charme, mais ça devenait vraiment lassant à force.
J’allais donc changer d’approche par rapport à elle, je lui avait servi sur un plateau d’argent ce qu’elle attendait. Je savais très bien que si elle finissait par accepter ma proposition de garde du corps, ce ne serait que pour son image, avoir un beta qui la servait ne ferait que la rendre encore plus inaccessible. Sans compter que de mon coté, je risquais de perdre de ma superbe et ça ne m’arrangeait pas vraiment, c’était fatiguant de devoir remettre le gros de la meute à sa place en leur rappelant pourquoi Kraven m’avait choisi. Pourquoi il m’avait choisi d’ailleurs ? Sûrement pour les mêmes raisons qu’il avait choisi Blitzkrieg : nous n’avions pas peur de nous salir les mains pour maintenir l’ordre et ça arrivait plus fréquemment que ce que l’on pourrait croire, la seule différence entre lui et moi, c’est qu’il tuait tout ceux qui se dressaient face à lui, alors que moi, j’essayais toujours de minimiser les pertes, un chien dressé correctement était toujours plus utile qu’un chien mort.
Alors que j’étais perdu dans mes pensées, le bruit répétitif de ses talons frappant le sol alors qu’elle tournait en rond me fit reporter mon attention sur elle. La proposition que je lui avait faite semblait vraiment l’intéresser mais je me doutais qu’elle en faisait des tonnes pour se faire désirer. Je n’allais cependant pas rentrer dans son jeu cette fois, j’avais été assez conciliant à mon goût. Je glissais mes mains dans mes poches à son approche alors qu’elle avait toujours sa batte à la main, elle espérait sûrement maintenir un aspect d’avertissement à mon égard et intérieurement, je me disais qu’elle pouvait s’estimer chanceuse que ce soit moi face à elle : Blitz avait beau être imprévisible, je pouvais prédire qu’il aurait été beaucoup moins courtois que moi avec le mannequin déchue.
Après plusieurs tours entre moi et le reste du magasin, elle s’immobilisa face à moi, toujours dans une pose étudiée, et elle tendit sa main dans ma direction dans l’attente que j’y dépose un baiser. Associé à cette gestuelle, elle ajouta qu’elle acceptait ma requête de « petit fan » uniquement parce que je n’était pas trop laid.

Excusez-moi « Princesse »…

Elle semblait vraiment croire que j’allais m’abaisser à ça, elle n’allait pas être déçue. Je ne savais pas encore comment j’allais réagir, mais je n’avais plus réellement envie de répondre à ses désirs. J’étais venu ici en ami, mais il semblerait que ce concept ne la touche pas. Petite Princesse dans sa cage dorée, elle me rappelait beaucoup de ces personnes que j’avais incendié, trop sûre d’elle. Elle semblait oublié où elle était, dans un quartier pourri et détruit, et elle pouvait dire ce qu’elle voulait d’Ashe, c’est elle qui avait été choisi par Kraven. J’avais essayé d’être gentil pourtant, mais il semblerait qu’elle ne soit pas si différente des autres, s’il fallait la mater pour qu’elle comprenne, je n’hésiterais pas.
Mais quelque chose d’autre attira mon attention, il y avait eu des bruits à l’extérieur et je n’avais pas envie d’attendre que les ennuies arrivent. Si c’était un policier, tant pis pour lui, je risquais de passer mes nerfs dessus, sinon… Tant pis pour lui quand même. Sans réellement attendre ni lui adresser un mot, je posais l’une de mes mains sur l’épaule de Porcelaine et la pousser légèrement pour la dégager de mon passage avant de me diriger vers une étagère avec des déodorants en bombe. J’en saisissais un et de ma main libre, je sortais le briquet de ma poche, un « lance-flamme » artisanale.
Je quittais alors le magasin, sans me retourner vers la mannequin mais en espérant l’avoir vexer ou même mieux blesser son ego. Un fois dans la rue, je tombais sur l’un des soupirants de Porcelaine, il avait dû la suivre mais ne s’attendait sûrement à ce que je sois là moi aussi, il restait muet face à moi.

- Et bien, et bien… Porcelaine, il semblerait qu’un autre de tes fans soit venu… Je devrais peut-être vous laisser, non ? Étant donné que j’étais principalement venu discuté avec toi mais ma présence ne semble te faire ni chaud ni froid…

Je rejetais donc la faute sur elle, je ne savais pas si ça allait suffire à la faire se remettre en question, mais le fait que je n’ai pas embrasser sa main, que je l’ai poussée hors de mon chemin pour sortir et que maintenant je parle de possiblement la laisser seule. J’espérais qu’elle ai au moins une réaction à mon égard. Après tout, ce n’est pas comme si j’allais vraiment l’abandonner, je n’allais certainement la laisser seule alors que le nouvel arrivant n’allait sûrement pas tarder à être rejoint par des amis. Et s'ils comptaient se venger de la jolie fille, il allait vite comprendre qu'ils allaient devoir faire face à un beta qui n'attendait qu'un occasion pour dresser des chiens désobéissants.

© Codage by Wolf

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Compte PNJ
Messages : 93
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 99
Localisation : ...


Carte d'Identité
Véritable nom ::
Age : :
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]   Jeu 15 Juin - 17:49









Mirror mirror on the wall

Feat. Porcelaine & Flambeur







- Oui, j’avais dû y accompagner mes petites sœurs, c’est comme ça que je t’ai découverte. Je t’avais trouvée très belle malgré le fait que tu soit trop maquillée à mon goût…

Porcelaine était flattée et heureuse d'entendre ces paroles, oubliant même d'être vexée par la fin, se revoyant elle-même au cours des défilés, essayant de regarder la foule dissimulée sous les flashs des appareils à la recherche des yeux verts du Beta ; mais son regard restait fixé sur le lointain et sur la glorieuse carrière qui l'attendait, fabuleuse époque que celle-ci...

- Merci !

C'est à peu près au moment où elle tendit la main que tout commença à se dégrader. D'abord, Flambeur n'était pas aussi sympa qu'il pouvait le montrer - mais ce n'était même pas surprenant, en y regardant à deux fois ! Ensuite, il était plus que grossier.

L'employant par les épaules comme si elle n'eut été qu'un vulgaire obstacle sur sa route, le Beta de la meute la poussa sans ménagement sur le côté, la doublant pour s'emparer d'une vulgaire laque et disparaître à l'extérieur du magasin, sous le regard aussi bleu que méprisant de la poupée de porcelaine. Pardon ? PARDON ?! La criminelle tapa du pied et brisa la vitre à sa droite d'un coup de batte, laissant voler les éclats de verre en exprimant son mécontentement. Mais pour qui est-ce qu'il se prenait, lui ?!

Furieuse et vexée qu'on eu pu ainsi refuser sa compagnie, Porcelaine ne pu que laisser échapper un petit ricanement quand elle se rendit compte que Flambeur parlait, à l'extérieur. Et il espérait qu'elle le suive ? Plutôt la mort qu'une telle souillure !
La distance et les parois entravant le son, la Blood Red Dogs peina à comprendre ce que disait l'homme aux yeux verts.

- Et bien… Porcelaine, il semblerait qu’un... fans soit venu… Je ... vous laisser...Étant donné que ... venu discuté avec toi mais ma présence ... faire ni chaud ni froid…

Hm... Alors il partait et quelqu'un venait, c'est bien ça ? Et alors ? Elle n'avait plus envie de voir qui que se soit, tant pis pour lui et tant pis pour eux tous ! Tournant les talons, drapée dans son honneur qu'elle jugeait bafoué, Porcelaine s'en alla la tête haute vers le fond du magasin, la batte posée sur son épaule, grommelant sa mauvaise humeur.

Au fond de l'échoppe se trouvait les salles réservées aux employés, toutes désertées quand l'alerte avait été donnée. De longs couloirs décorés d'affiches, avec ici et là des cartons que personne n'avait jamais ouv-Porcelaine s'arrêta brutalement et se tourna vers le mur qu'elle longeait.

Sur sa gauche se trouvait une affiche de celle qu'on nommait Samantha Catwright. Ses cheveux blonds étaient coiffés avec soin et expertise. Sa robe de couleur pourpre était réhaussée ici et là de petits diamants qui, rendus brillants par les flashs des photographes, attiraient l'oeil comme autant de petites étoiles. Son maquillage était étudié pour sculpter son visage déjà parfait et si convoité, mettre en avant le bleu de ses yeux. Oh, bien sûr, elle ne devait pas sourire, on sourit peu durant les défilés ; mais tandis que ses lèvres restaient figées avec la beauté des statues d'ivoire, ses yeux d'azur brillaient d'une joie et d'une fierté sans pareille.

Porcelaine, qui avait été hypnotisée par l'affiche, se tenait devant celle-ci, une main tendue sans pour autant toucher le portrait, de peur qu'il ne disparaisse ou ne tomba en poussière sous le frêle contact de ses doigts. La jeune femme laissa échapper un sanglot, et se détourna pour parcourir le corridor.

Bientôt, elle trouva la sortie de secours, et se retrouva rapidement à l'air libre, dans une ruelle derrière la boutique. Que Flambeur s'amuse tout seul dans son coin, il ne valait rien, lui ! Et pensant cela, et sûrement à d'autres choses, la criminelle s'éloigna dans le quartier sans même penser à ce qui arriverait au Beta : il ne valait pas mieux que les autres.

Tout vient à point à qui sait l'attendre, et Porcelaine était rancunière ; elle lui ferait payer cet affront.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://here-we-go.forumrpg.org
avatar
Blood Red Dogs
Beta
Messages : 17
Date d'inscription : 05/06/2017


Carte d'Identité
Véritable nom :: Lukas Sutherland
Age : : 23 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]   Jeu 15 Juin - 21:19


Mirror Mirror on the wall
[Pv Porcelaine]



Sur le fait accompli, je m’en voulais un peu d’avoir réagi comme ça avec Porcelaine. Ce n’était pas vraiment mon genre d’être méchant mais le fait qu’elle commence à se croire au dessus de tout le monde m’avait enragé, j’étais venu à elle dans un but assez précis : lui tendre une amicale pour qu’elle ait au moins quelqu’un sur qui compter en cas de problème ici, et j’avais fait pire que mieux.
Il fallait que je trouve un moyen de me rattraper et la seule solution que j’avais trouvé sur le moment, c’était de me débarrasser du pot de colle en face de moi. Je croisais le bras face à lui et malgré l’invitation à aller rejoindre Porcelaine, j’étais rester en travers de son chemin. Il était seul et n’allait sûrement pas être compliqué à faire reculer, enfin c’était ma pensée jusqu’à ce qu’un autre apparaisse au coin d’un mur avec une barre de fer à la main : ce dernier semblait déjà plus avoir envie d’en découdre avec moi si je ne l’écoutais pas.

- Tu vas t’écarter maintenant.

Entreprenant avec ça, à croire que le fait d’être face à un beta ne lui faisait rien du tout, je me demandais même s’il savait qui j’étais. Mais je n’eus pas le temps de lui poser la question que son impatience sembla prendre le dessus alors qu’il se mettait à me charger pour abattre sa barre de fer sur moi. Un bond en arrière me permit d’esquiver cette première attaque, mais la relevée de la barre fut peu plus difficile à prévoir et manqua de m’atteindre. Il m’avait pris au dépourvu mais c’était à mon tour de jouer, je levais le déodorant au niveau de son visage et maintenant le spray alors que je reculais d’un nouveau bond et que lui se mettait à jurer en se frottant le visage de sa main libre.

- Premier avertissement, y en aura pas deux.

J’aurais mieux fait de me taire sur se coup là, mon excès de confiance l’avait rendu encore plus fou de rage, sa colère semblait même plus impressionnante à cause de ses yeux rougit par le spray. Comme une bête, il me chargea de nouveau mais cette fois, malheureusement pour moi, il réussit à me saisir à la taille pour me plaquer au sol. J’avais connu pire mes les gravats dans le dos n’étaient jamais agréables. D’une main, il me maintenait au sol alors que de l’autre, il s’apprêtait à me frapper avec son arme. Il aurait mieux fait de m’assommer plutôt que de me plaquer au sol puisque l’instant suivant son plaquage, j’avais lâché la bombe de déo pour me saisir de mon couteau et le lui planter dans la cuisse. Un cri de douleur sortit de sa bouche alors que que je le repoussais après avoir retiré ma lame de sa chair. Il avait été surpris et c’est grâce à ça que j’avais pu prendre le temps de ramasser la bombe de déodorant mais aussi de prendre mon briquet. La suite vous vous en doutez, j’activais le spray et déclenchais la flamme de mon briquet au niveau de son torse et maintenant le jet de flamme pour être sûr qu’il reste aussi marqué que le visage de Ashe. Je jetais un regard sur celui qui n’avait pas bougé depuis le début et lui dit sur un ton autoritaire.

- Ramène le d’où vous venez… En espérant qu’il retiendra la leçon…

Il s’exécuta et alla aider son camarade à se relever alors que que ce dernier me lancer un regard de défi, je n’attendais que ça qu’il se rebiffe encore et cette fois-ci, ce serait sa tronche qui passerait sous les flammes. Mais le coup que j’avais porté à sa cuisse semblait être plus profond que ce que je pensais puisqu’il n’arrivait pas à tenir debout seul, je me questionnais alors sur deux chose en les voyant s’éloigner : Est-ce que j’avais touché un muscle ? Et est-ce que l’autre avait déjà une tache au pantalon en arrivant ? Je haussais les épaules et me souvenait que Porcelaine était toujours dans le magasin. Je m’y précipitais et à peine entré je commençais à dire.

- Excuses-moi Porcelaine, je me suis énervé pour ri…

Elle n’était plus là, je ne l’avais pas vu sortir donc je supposais qu’elle avait pris une sortie de secours. Elle devait m’en vouloir et je savais qu’il fallait mieux la laisser quand elle était en rognes. Il allait falloir que je pense à m’excuser la prochaine fois que je la verrais, que je prenne le temps de lui expliquer que je ne voulais qu’être son ami et que j’avais mal pris qu’elle me rabaisse. Il allait falloir que j’y mette les formes évidemment mais, je me sentais capable de le faire, j’avais réussi à m’entendre à peu près correctement avec Blitz, Kraven et Ashe, je pourrais sûrement faire pareil avec Porcelaine, je l’espérais du moins. Mais maintenant qu’elle n’était plus là, je me permettais de fouiller un peu le magasin, les salles de stockage surtout, mais je ne trouvais rien de très folichon : du maquillage et des fringues. Je prenais deux boite qui était encore intacte et les rangeais dans les poches de ma veste : l’une pour Porcelaine en  guise d’excuse et l’autre pour Ashe, ça pourrait possiblement l’intéresser. Puis Mon regard fut attiré pas un carton avec « Vieux Magasines » écrit dessus, je ne m’attendais pas à de la grande lecture mais au moins ça allez pouvoir m’occuper un peu, je fouillais un peu, à la recherche de vieux magasines qui aurait pu être à destination du public masculin forcé à venir dans ce magasin mais je ne trouvais rien d’intéressant pour moi. Mais ma recherche ne fut pas vaine, j’avais quand même trouvé quelque chose de bien : un numéro spécial consacré à Samantha Catwright aussi connu chez nous sous le nom de Porcelaine, ça pourrait lui faire plaisir d’avoir ça et ça pourrait aussi lui faire moins m’en vouloir. Je roulais ma trouvaille et la mettais dans l’une des poche intérieur de ma veste avant de quitter le magasin et de retourner à l’endroit que je pouvais presque considérer comme mon chez moi : un appartement sans trou dans les murs et le toit avec un lit, ça c’était le luxe ici.

© Codage by Wolf

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
RPTEST - Mirror Mirro on the wall [PV Flambeur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
» Mirror, Mirror, on the Wall | Rowena & Ayato
» Cause the writing's on the wall
» Sikatris tranblemantè a la toujou. Se kounyea a na p wè gwosè katastrof la.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Here We Go ! :: Aire de Détente :: Archives :: RPs Terminés-
Sauter vers: