Here We Go !

« Les enfants des ténèbres et les anges de la rue ; t'apprendront tout ce que tu n'as jamais su »
 
Radio

Partagez | 
 

 Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage ! - Ulysse Alvarez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Blood Red Dogs
Renifleur
Messages : 9
Date d'inscription : 28/10/2016
Localisation : PLISSKEN CHUUUURCH
Autres comptes : GH0ST ; Freak


Carte d'Identité
Véritable nom :: Ulysse Alvarez
Age : : 27 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage ! - Ulysse Alvarez   Sam 29 Oct - 0:12



Ulysse Alvarez

✗ Véritable identité : Ulysse Alvarez
✗ Surnom : Prêtre Phoenix, Gardien de la Déesse, le Timbré...
✗ Sexe : Homme
✗ Âge : 27 ans
✗ Groupe & Rang : Blood Red Dog - Renifleur
✗ Avatar utilisé : Vaas Montenegro - Far Cry 3

✗ Particularités : - Ulysse est littéralement couvert de cicatrices

- Ulysse se sert de sa capacité à jouer la comédie pour manipuler et mieux atteindre ses objectifs.

- Il porte toujours ses grigris.

- La famille d'Ulysse est totalement inconnue : il n'en parle jamais, et ne semble pas s'en soucier le moins du monde.

❝ La déesse Phoenix réclame des sacrifices ! ❞


Sur l’apparence est bien fou qui se fonde.


Mais où est diable passé l'ancien Ulysse, celui qui était bien coiffé, bien habillé, bien élégant ; il n'en reste plus rien aujourd'hui, si ce n'est ces deux yeux entre le vert et le bleu où s'est établie un éclat de folie, qui danse avec la lueur des feux qu'Ulysse allume et brille quand il voit le sang qui s'écoule.

Si le criminel avait autrefois un corps typique d'employé de bureau, ses années en tant que membre de la Famille et ses années de prison l'ont renforcé, certes mentalement, mais également physiquement, et il arbore un corps assez musclé et parsemé de blessures et de cicatrices ; celle qui court de son œil droit à la moitié de son crâne, mais également de nombreuses traces de scarifications sur les bras et les poignets, et, plus récemment, les marques et blessures infligées par Ashe quand elle a voulu lui enseigner de ne pas « jouer avec le feu »

Quant à sa coupe de cheveux, il l'a adopté peu de temps après être devenu le Gardien de la Déesse. C'est tout simple : une crête de cheveux bruns foncé, et aux bords rasés ; le tout associé à une barbe de la même couleur et qui fait le tour de sa bouche toujours un peu trop souriante pour remonter le long de sa mâchoire.

Pour finir sur ses vêtements, disons que Ulysse a fait ce qu'il a pu. Sa tenue de prisonnier s'étant déchirée dans le crash de l'avion, le Prêtre Phoenix a abandonné son t-shirt blanc et ses affaires pour un débardeur rouge et déchiré, trouvé ça et là, ainsi que le pantalon et les chaussures militaires du gardien mourant qu'il avait égorgé. Depuis, ses bras et mains se sont ornés de nombreux morceaux de tissus et bandages, et sa gorge, de nombreux grigris que sa Déesse lui a indiqué. Sa peau mate est, quant à elle, un héritage de ses origines latines.




Il a un caractère d’Albanais : il trébuche sur une pierre, il lui tire dessus.


Le jeune homme vide et insouciant, parfois même stupide, ce vivant là a désormais bel et bien disparu pour laisser place à un être bien plus mauvais ; plus réfléchi ; plus fourbe et plus malin aussi... Oh, si vous saviez comme il aime jouer la comédie ! Si ses victimes l'avaient su ! Capable de se battre mais préférant la ruse au face à face, Ulysse adopta face à ses nouveaux camarades une attitude qui pourrait paraître plus soumise , car il préfère rester dans l'ombre qui s'affirmer dans les Blood Red Dogs, attitude qui n'est que simulacre... Oh ne vous inquiétez pas, en général il les égorge après, et eux l'ont assez compris pour éviter au possible de s'approcher du Prêtre-Gardien ou de lui tourner le dos.
Malgré ce que pensait son psychiatre et son délire obsessionnel pour le sacrifice d'êtres vivants en cadeau à la Déesse Phoenix, Ulysse n'a pourtant pas totalement perdu la raison ; s'il est possible de le voir hilare, le visage fendu d'un grand sourire, ou se mettant parfois à éclater de rire pour une raison que lui seule connait - ou que lui seul amuse, il est bon de ne pas oublier qui est Ulysse. Lui, en revanche, n'oublie pas : il est doté d'une bonne mémoire mais, surtout, est extrèmement rancunier.

Avec le temps, le Grand Prêtre a lentement mais sûrement trouvé dans ses délires rituels un moyen de satisfaire son véritable besoin de sadisme et de cruauté : il en a besoin à la manière d'une addiction, et la liberté dont il jouit aujourd'hui lui permet désormais de satisfaire sa Déesse - et surtout, se satisfaire lui-même.





Adorant la Déesse, il devint le Phoenix


Il arrive parfois, dans la vie d'un homme, qu'un caprice du destin, arrivé comme une fleur - ou un coup de poing, dépend des versions ; fasse prendre à l'existence un foutu tournant décisif, le genre de truc aussi violent qu'irrévocable, et chamboule ainsi la vie d'un pauvre type sans importance et qui n'avait rien demandé à personne.

Et ce pauvre type, c'était Ulysse.

A 23 ans, Ulysse n'avait rien accompli dans sa vie qui vaille la peine qu'on s'y attarde. Petit employé de bureau sans histoire et sans importance, Ulysse était le genre de gars bien peigné qu'on saluait poliment, avant de l'oublier au tournant.
Étonnamment, cela ne le dérangeait pas. Il n'avait jamais connu que cette petite vie là, tranquille, monotone, insipide et, surtout, effroyablement lente, que rien ne semblait pouvoir - ou vouloir troubler.

Et puis un jour, le destin croisa Ulysse au tournant et se souvint que ce gars existait. Ce jour là était monté dans l'ascenseur de son immeuble une ravissante créature plus proche de la sirène ou de l déesse que de la simple femme. "La porte s'il vous plait !" avait-elle dit, et cela avait suffit pour que notre Ulysse, l'air gêné, n'ai de cesse de lui jeter des regards quand elle avait la tête tournée.
En chemin pour rentrer chez lui, Ulysse avait rencontré l'enchanteresse.

Natasha était la nouvelle voisine de palier d'Ulysse. A force de se croiser, les deux avaient finis par se rapprocher ; lui qui n'avait encore jamais approché une femme se sentit bientôt pousser des ailes quand, un soir où il était parvenu à trouver assez de courage, il avait invité la splendide Natasha dans un des restaurants chics d'Hell Dorado.
Les deux se plaisaient, la vie d'Ulysse se pimentait pour la première fois, et sa délicieuse voisine si agréable et si charmante l'initiait à ses arts les plus secrets et les plus fascinants.

Ce qu'Ulysse ne savait pas, assis pour la énième fois sur le canapé de Natasha, si obéissant et si sage, c'était l'identité de sa chère et tendre.

Nathasha avait très vite cerné l'homme qu'était le pauvre Ulysse ; elle lui apportait son soutien et lentement, sûrement, elle lui faisait rencontrer ses "amis". L'homme n'avait jamais été quelqu'un de méfiant. Il plongea sans la moindre hésitation dans la gueule du loup et, bientôt, se mit à changer.

Lui qui avait toujours été assidu et consciencieux cessa d'aller au travail. Petit à petit, il coupa tout les liens qu'il avait avec ses collègues et son sang. Son argent, jusqu'à la dernière pièce, rejoignit le compte de ses amis.
Sa Famille.

La Famille était le nom donné à une des sectes millénaires qui avaient réussi à traverser l'océan pour s'installer à Avalon. Construite autour du culte d'une divinité nommée Phoenix, la secte grandissait petit à petit, mêlant réunion de salon et cérémonie dans le plus grand des secrets.
Parrainé par Natasha, Ulysse entra dans le troisième cercle se vit confier la mission de récupérer et recruter de nouveaux membres, comme sa compagne avant lui. Avec son air timide et un peu perdu qu'il savait simuler, la tache fut plus aisée qu'ils ne le pensait tous. Il fut bientôt recruté dans le second cercle, et c'est ainsi qu'il comprit réellement ce qu'était la Famille.

Le second cercle, dans lequel se trouvait sa Natasha, assistait aux soirées du premier cercle et y prenait part - littéralement. Durant les cinq premières séances, on pria et loua la déesse Phoenix, puis, on sacrifia un animal. Les premières fois, cela dérangeait Ulysse, bien évidement ; puis petit à petit, sa foi pour la déesse dépassa son dégoût et il... il prit plaisir à prier, avec ferveur et dévotion.

Alors Ulysse eut accès à d'autres cérémonies et commença à apprécier la sensation du métal froid, glissant sur son avant-bras dans le but de satisfaire la Phoenix. Soucieux de bien faire, il s'occupa même d'aider les fidèles récalcitrants à abîmer leur enveloppe corporelle. La déesse commença à envahir ses rêves et ses pensées, ce que les premiers cercles interprétèrent comme un signe de la divinité. Il était prêtre, gardien de Phoenix ; loin de calmer ses ardeurs, ils le sacrèrent officiellement.
Il devient le Prêtre Phoenix, Gardien de la déesse.

Quand le prêtre rejoignit le Premier Cercle,il comprit alors que la Déesse avait toujours désirée plus que du simple sang.
Elle les désirait toutes entières, ses offrandes.

Celles-ci, droguées et endormies, se laissaient faire sans la moindre résistance et Ulysse, désormais en opposition directe avec le Grand Prêtre, ne pratiquant plus la cérémonie qu'en tant que membre Premier, commença à sentir le manque que cela lui procurait. C'était lui, l'élu de la déesse ! Lui le Gardien de la Phoenix ! Pour la première fois, il commença à douter. Ses repères devinrent flous, et Ulysse manqua une puis deux cérémonies, avant que Natasha ne le retrouve enfin, perdu comme un enfant sans mère.

Le Grand Prêtre avait été pris en train de voler la Famille. L'ayant jugé indigne de rester parmi eux, elle s'en était débarrassée et, sans prêtre pour mener la cérémonie, tous craignaient que la déesse ne se mette en fureur.
C'était une chance inespérée pour Ulysse.
Le lendemain, empli de crainte et de doute, il fit glisser la lame sur la gorge et les poignets de l'enfant encore tremblant qu'on lui avait servi.
Un courant d'air se faufila dans la salle et souffla sur les braises de l'autel, qui luire de plus belle avant d'engendrer de nouvelles flammes, et tous virent comme un signe de la déesse ce simple courant d'air, qui avait emporté avec lui les doutes d'Ulysse.
Le Grand Prêtre Gardien se sentit bénit.

Les cérémonies continuèrent, s’enchaînèrent, rythmant désormais la vie d'Ulysse. Dans les bras de Natasha puis une lame à la main, il se sentait important, vivant.

Un jour, le Père de l Famille vint à eux tous, premier comme troisième et leur apprit la grande nouvelle. La Déesse Phoenix allait se réincarner dans le corps de l'un d'eux.
Elle avait choisi Natasha.

Ulysse était à la fois vexé et heureux. Pourquoi la Déesse ne s'était-elle pas adressée à lui, son plus fidèle de tout les fidèles serviteurs ! Son gardien ! Le Père devint une source de jalousie et de ressentiment immense. Et pourquoi avait-elle choisi Natasha ?
Et si... Et si c'était pour être avec lui ?
Les deux amours d'Ulysse seraient réunies. Il se sentit comblé.

Vint enfin le grand soir ; tout les membres de tout les cercles étaient présents, le Père les menant ; tous assis devant l'autel, Natasha allongée sur celui-ci. Elle tourna la tête vers Ulysse et lui sourit tristement ; mais celui-ci ne le voyait pas : son sourire heureux trahissait sa ferveur et son désir.

La lame glissa sur la gorge de la femme, puis ses poignets et chevilles ; elle se logea avec une étonnante délicatesse dans son coeur palpitant, le rituel accompagné par les fidèles psalmodiant.
Ulysse, la main sur la dague, leva les yeux... Et vit les portes qui s'ouvraient brutalement, laissant entrer des officiers en uniforme, pointant leurs armes sur les fidèles de la Déesse.
Non ! Ils allaient blesser la Déesse ! SA Déesse !
Alors qu'il retirait vivement la dague sacrificielle du corps de Natasha, une balle tirée du bas de l'autel siffla vers lui, entaillant son visage en le manquant de peu.
Ulysse tomba à la renverse, avant de se mettre péniblement à quatre pattes, sonné, s'accrochant à la dépouille de celle qu'il avait aimé.
La Déesse n'était pas venue. Natasha n'était plus là. Ils avaient tout gâché. Il avait tout perdu.
Insensible au cris et au tirs qui retentissaient autour de lui, Ulysse pleurait larmes et sang, attendant, refusant ce qui se passait.
Seul un coup de crosse bien placé parvint à lui faire lâcher prise, l'assommant au passage.

La Famille, recherchée depuis des années par les autorités, avait finalement été démantelée, mettant fin aux disparitions mystérieuses signalées dans la ville. La plupart des membres avaient été tués ou arrêtés ; le Père et le Grand Prêtre, dans un état second, après un procès les accusant de bien des meurtres et détournements, s'était terminé sur un "La Déesse Phoenix réclame des sacrifices",  déclaré simplement par Ulysse,et qui avait scellé son sort et celui du leader, les condamnant à Canary Bay.

Les premiers temps, Ulysse les avait passé à pleurer, recroquevillé sur le sol de sa cellule, se demandant pourquoi rien n'avait marché et pourquoi la Déesse avait laissé faire cela, pourquoi Natasha n'était plus là pour le prendre dans ses bras, pourquoi ses rêves n'étaient plus hantés par la Phoenix.
Puis son esprit commença à chercher un coupable, indifférent aux paroles du psychologue de l'île. Il avait cherché le fautif et l'avait poignardé et sacrifié avec un surin fabriqué comme il avait pu.
Le Père gisait mort et Ulysse restait le seul et unique fidèle de la Déesse.
Le surin lui fut retiré, mais Ulysse recommença, utilisant ses propres dents pour trancher la chair de l'homme qu'il avait étranglé.

Après cela, il fut évident que plus rien ne sortirait Ulysse de la folie obsessionnelle dans laquelle la secte avait fini par le plonger. On arrêta les séances de psychologie, et le Gardien Prêtre, dernier des fidèles, fut enfermé dans un quartier de la prison à la sécurité plus élevée. Seul et immobile, Ulysse souriait, attendant de recommencer.
La Déesse était revenue peupler ses rêves.

Cela faisait 3 ans qu'Ulysse était en prison, et sa foi n'avait pas faibli le moins du monde. A la moindre approche d'un garde, il y avait risque qu'il réitère - ce qu'il avait déjà fait.

Quand l'avion se crasha sur Plissken Church, Ulysse fit malheureusement partie des déséquilibrées qui survécurent à l'accident,
Il s'extirpa des décombres fumantes de l'appareil égorgea le gardien mourant à ses côtés avec un morceau de métal de l'appareil et s'éloigna sans demander son reste, dans l'espoir de survivre à l'éclatement de violence provoqué par les prisonniers enfin libres, admirant les flammes en fidèle de Phoenix. Il n'était pas le plus fort, mais sa foi ne l'avait pas quitté.

Se cachant un temps, Ulysse finit par rejoindre les Blood Red Dogs en tant que Renifleur, angoissant les membres en leur portant un peu trop d'attention et suscitant parfois des réactions violentes à son égard sans qu'il l'eut voulu.
Personne ne se sentait bien en sa présence.

Prsonne n'est dupe : il cherche des gens à sacrifier plus que des vivres. Ashe et Kraven le laisse faire car cela l'éloigne du groupe et des membres les plus importants... Le Prêtre a déjà passé un mauvais quart d'heure « d'explications » avec Ashe pour ne pas les attaquer et si son corps en porte encore les marques...

Si vous vous sentez observé, c'est probablement lui.




What about you





✗ PUFF : Fearling
✗ Âge : Kifflom
✗ Des idées pour l'améliorer ? : Kifflom
✗ Comment avez-vu connu le forum ? : Internet
✗ Code : 404 3RR0R




© Halloween


_________________

ULYSSE

People Die...
Beauty Fades...
Love Changes...
And You Will Always Be Alone.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur
Hacker
Messages : 150
Date d'inscription : 22/01/2016
Age : 97
Localisation : Dans un autre mooooonde, fait de pirates et de roi-lioooooon
Autres comptes : Freak ; Ulysse Alvarez


Carte d'Identité
Véritable nom :: ?
Age : : 19 ans
Un truc à ajouter ?:

MessageSujet: Re: Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage ! - Ulysse Alvarez   Lun 14 Nov - 22:50

Hey,

la présentation est correcte, on en a parlé, bref, bienvenue sur le forum et bon courage au sein de Plissken Church !

Tout est bon, je valide le code, et tu es désormais ET JUSQU'A LA FIN DES TEMPS... validé !

Amuses-toi bien parmi nous o/

_________________



Merci à Raven pour cette superbe signa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage ! - Ulysse Alvarez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.
» Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.
» MYTHOLOGIE GRECO/ROMAINE
» Trempés mouillés! Et y'a que dans le Nord qu'il fait pas beau? ||PV Océ'||
» Ici DiGiDiX ! ('tention, vulgarités basique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Here We Go ! :: Du matin au soir nous te surveillons ! :: Fiches d'Identification :: Fiches validées-
Sauter vers: